Haut de page

Le Cloud est-il plus éco-responsable?


Publié par
Phil McCormick

12 février 2020

Aujourd’hui, devenir plus « vert » est une nécessité, plus que jamais. Avec les débuts du Cloud naissait une inquiétude (légitime) sur son impact négatif sur la planète, en raison de la forte consommation énergétique des data centers et des émissions de gaz à effet de serre. Depuis plus de 10 ans, le Cloud s’est massivement développé et a ainsi fait beaucoup de bruit. Mais saviez-vous que le Cloud n’est pas seulement un levier technologique ou financier ? Il propose aussi des avantages environnementaux en permettant en effet de réduire la consommation d’énergie, les déchets et les émissions de carbone.

En tant que Partenaire Atlassian, nous croyons fortement au Cloud et à ses multiples bénéfices. Nous proposons du Cloud à travers les licences et les migrations vers le Cloud Atlassian (Logiciels Atlassian en mode Saas) ou encore notre offre d’hébergement Cloud des versions On-Premise des logiciels Atlassian (comme Jira ou Confluence pour ne citer qu’eux), une solution hybride alternative. Dans cet article, vous apprendrez que le cloud réduit l’empreinte carbone de l’IT dans votre entreprise et en quoi le cloud est plus « vert » que l’hébergement de vos solutions IT sur vos serveurs privés.

1- L’efficacité des data centers Cloud

La consommation énergétique de tous les data centers du monde est estimée aujourd’hui à 416 térawatts (416 000 000 000 kWh), soit l’équivalent de 3% de la production mondiale d’électricité. Aujourd’hui plus que jamais, la responsabilité environnementale est un sujet au cœur de la réussite et de la survie des entreprises. Le développement durable est le chemin vers une société respectueuse de l’environnement. Et le Cloud propose plus d’efficacité que les serveurs sur site, hébergeant des plateformes On-Premise.

Premier résultat ? Une utilisation efficace des ressources informatiques qui a un effet positif direct sur l’environnement. Le cloud est basé sur le concept de partage des services et donc de rationalisation des ressources utilisées. Les Data Centers Cloud utilisent des technologies de haut niveau, particulièrement performantes sur le plan énergétique. Ils sont moins gourmands en énergie en matière d’éclairage, de refroidissement et de conditionnement de l’énergie. Cela permet de réaliser des économies d’énergie considérables.

2 – Optimiser les équipements IT et réduire la consommation énergétique

Peu de gens connaissent la quantité d’énergie utilisée par un serveur privé tout au long de sa vie. Et pourtant ! Il a besoin d’être alimenté en électricité en permanence, d’un système de refroidissement pour éviter toute surchauffe et lorsque les équipements sont en fin de vie, ils deviennent des déchets dont il faut se débarrasser, mais qui ne disparaîtront jamais.

Le Laboratoire américain des énergies renouvelables affirme que la consommation énergétique des serveurs représente environ 1,8 % de la consommation annuelle des États-Unis. Cela représente environ 70 milliards de kilowattheures d’électricité chaque année. Ce chiffre devrait passer à 73 milliards de kilowattheures d’ici la fin 2020.

Le Cloud diminue considérablement ces chiffres. Des études, financées par Google et menées par le Lawrence Berkeley National Laboratory en collaboration avec la Northwestern University, ont montré que le passage des applications logicielles traditionnelles On-Premise vers leur équivalent Cloud permettrait de réduire la consommation d’énergie de 87%. La quantité d’énergie utilisée pour alimenter la ville de Los Angeles pendant un an ! De plus, l’étude a insisté sur le fait que la consommation énergétique des serveurs a diminué de 31% entre 2010 et 2020, car de plus en plus d’organisations passent à l’Informatique dématérialisée. Les entreprises peuvent ainsi diminuer de 60 à 85 % leurs coûts en énergie.

De plus, les taux d’utilisation des serveurs gérés par les entreprises elles-mêmes sont nettement inférieurs à ceux des opérateurs Cloud. En moyenne, selon un rapport du NRDC, ces serveurs ne sont exploités qu’à hauteur de 18 % de leur capacité, alors que ceux des data centers Cloud mutualisés sont exploités en moyenne à 65%. Ce faible taux d’exploitation s’explique surement par la volonté des entreprises d’anticiper les risques liés à une potentielle surcharge. Une surcharge pourtant exceptionnelle, voire la plupart du temps seulement potentielle.

Mieux dimensionné pour les besoins des entreprises et source d’économies d’échelle, le Cloud représente alors une solution bien plus performante énergétiquement parlant. Fort de ce constat, migrer ses données vers un Cloud externalisé permettrait d’utiliser qu’un quart d’un serveur Cloud par rapport à un serveur privé sur site (en savoir plus).

Aujourd’hui, devenir plus « vert » est une nécessité, plus que jamais. Avec les débuts du Cloud naissait une inquiétude (légitime) sur son impact négatif sur la planète avec la forte consommation énergétique des data centers et toujours plus d’émissions de gaz à effet de serre. Depuis plus de 10 ans, le Cloud s’est massivement développé et a ainsi fait beaucoup de bruit. Mais saviez-vous que le Cloud n’est pas seulement un outil technologique ou financier et qu’il propose aussi des avantages environnementaux ? Il permet en effet de réduire la consommation d’énergie, les déchets et les émissions de carbone.

En tant que Partenaire Atlassian, nous croyons fortement au Cloud et à ses multiples bénéfices. Nous proposons Cloud à à travers les licences et les migrations vers le Cloud Atlassian (Logiciels Atlassian en mode Saas) ou encore notre offre d’hébergement Cloud des versions On-Premise des logiciels Atlassian (comme Jira ou Confluence pour ne citer qu’eux) qui représente une solution hybride souvent très pertinente.Dans cet article, vous apprendrez que le cloud réduit l’empreinte carbone de l’IT dans votre entreprise et comment les études actuelles démontrent que le cloud est plus « vert » que l’hébergement de vos solutions IT dans votre data centre privé d’entreprise.

3 – Dématérialiser et réduire les déchets

Le cloud contribue encore plus au développement durable car il favorise la dématérialisation. On parle ici du remplacement de produits physiques polluants par leurs équivalents virtuels. Les services Cloud permettent par exemple aux gens d’utiliser des services virtuels comme la diffusion de vidéos en continu, par opposition aux produits physiques vidéo qui nécessitent beaucoup plus de ressources pour leur production et leur transport.

En dématérialisant les produits physiques, équipements et matériels, le Cloud diminue aussi la quantité de déchets à gérer ou recycler. L’informatique dématérialisée aide par exemple aussi les entreprises à se passer de papier grâce au stockage et au partage de documents en ligne avec DropBox, SharePoint, Google Drive…

Le Cloud permet ainsi sous cet angle de réduire l’empreinte environnementale mondiale.

4 – Réduire l’impact sur le climat

Les data centers Cloud émettent moins de gaz à effet de serre qu’un data center privé d’entreprise. Ce dernier génère en effet des gaz à effet de serre tout au long de son cycle de vie, lors de :

  • La fabrication des matières premières de l’équipement
  • La construction de l’équipement
  • Le transport du matériel vers le site
  • L’utilisation et la gestion du matériel
  • L’élimination de l’équipement à la fin de son cycle de vie

Une enquête menée par Accenture, Microsoft et WSP a révélé que le cloud a un effet considérable sur les émissions de carbone. Elle affirme qu’en utilisant le Cloud, les grandes entreprises peuvent réduire l’empreinte carbone de 30 % par utilisateur, allant jusqu’à 90 % pour les petites entreprises. Un rapport du CDP (Carbon Disclosure Project) a également indiqué que les services externalisés peuvent réduire les émissions annuelles de carbone de 85,7 millions de tonnes.

En 2010, Salesforce, entreprise Cloud américaine, a réduit son empreinte carbone de 170 900 tonnes de carbone. Ce chiffre équivaut à l’élimination de 37 000 voitures sur la route ! Selon AWS (Amazon Web Services), les data centers privés d’entreprise utilisent un mix énergétique beaucoup plus « sale » qu’un fournisseur de Cloud à grande échelle. AWS, comme les autres opérateurs Cloud majeurs du marché, utilise un mix énergétique qui émet 28% moins de carbone. Ces opérateurs ont en effet tout intérêt à agir ainsi car quand le climat change et que les températures augmentent, il devient encore plus coûteux de faire fonctionner les serveurs à des niveaux de performance maximum.

Le Cloud est ainsi source d’économies grâce à l’utilisation d’équipements à haut rendement énergétique et à la réduction des émissions de carbone qu’il permet.

Le Cloud selon Valiantys

Pour Valiantys, le Cloud a deux facettes. La première c’est la migration vers les solutions Atlassian Cloud (Saas). La deuxième solution est l’hébergement Cloud des plateformes Atlassian On-Premise, pour les entreprises qui ne sont pas prêtes ou ne peuvent pas passer à Jira ou Confluence Cloud pour des raisons fonctionnelles par exemple. Nous vous aidons à obtenir le plus de valeur possible pour votre entreprise en mettant en œuvre la solution Cloud qui vous convient le mieux. Dans les deux cas, AWS est le fournisseur Cloud derrière ces deux alternatives et AWS s’engage pour le développpement durable.

AWS ambitionne de gérer ses activités de la manière la plus écologique possible et à utiliser 100% d’énergies renouvelables pour son infrastructure mondiale d’ici quelques années. Aujourd’hui c’est 50%. C’est grâce à des engagements comme celui-ci et à la dernière création de quatre nouveaux parcs éoliens et d’un nouveau parc solaire (en Irlande, en Suède et aux États-Unis) que la production totale d’énergie renouvelable atteindra les 297 mégawatts (MW), soit une production annuelle prévue de plus de 830 000 mégawattheures (MWh). Une fois terminés, ces parcs éoliens et solaires, combinés aux neuf projets d’énergie renouvelable précédents d’AWS, devraient produire plus de 2 900 000 MWh d’énergie renouvelable par an.

C’est une des raisons pour lesquelles nous avons choisi de nous associer à AWS pour notre Cloud, comme le fait Atlassian également. Chez Valiantys, nous avons créé notre propre comité environnemental afin de nous assurer que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire l’empreinte environnementale de l’entreprise. Nous nous attachons notamment à héberger la plupart des instances de nos clients dans les Data Centers « verts » d’AWS, c’est à dire 100% fournis en énergies renouvelables et donc zéro émission à l’usage.

Un sujet brûlant

Le Cloud a relevé le défi de rationaliser et simplifier la gestion des plateformes IT et au passage, de rationnaliser aussi la consommation énergétique pour aller vers le développement durable. Il a ainsi séduit de plus en plus d’entreprises. Si vous souhaitez que votre IT se mette aussi au vert, contactez dès maintenant l’un de nos consultants Cloud qui peut gérer votre migration à partir de vos serveurs ou d’un autre opérateur Cloud qui ne répond pas à vos attentes. En tant que partenaire Solutiuon Platinum d’Atlassian et Partenaire AWS, nous avons toute l’expertise pour vous aider.

Contactez-Nous