Haut de page

Deux méthodes pour suivre vos projets dans Jira Software : l’interface classique vs l’interface nouvelle génération


Publié par
Jason Rogers

22 juillet 2020

Après notre premier article de blog vous présentant la nouvelle fonctionnalité Roadmaps de Jira Software, nous avons voulu approfondir le sujet. Si vous utilisez Jira version Cloud, vous avez probablement découvert l’interface nouvelle génération disponible pour le suivi de vos projets. Elle a été créée par Atlassian pour aider les chefs de projet à simplifier la mise en œuvre d’un projet dans Jira et de mieux contrôler l’avancement de leurs projets et de chacune des tâches. Mais alors, quelle différence y a-t-il entre l’interface classique et celle nouvelle génération ?

Une petite équipe est plus performante

Dans l’interface classique de Jira Software, si une équipe veut créer un projet, elle doit en faire la demande auprès d’un administrateur Jira. Selon l’organisation pour laquelle vous travaillez, le processus peut être long et fastidieux. Atlassian a résolu ce problème en donnant la possibilité aux utilisateurs de créer eux-mêmes leurs propres « petits » projets. En tant qu’administrateur Jira, vous pouvez donc noter que l’interface de configuration a été modifiée.

La fin des systèmes complexes

Finies les configurations des systèmes de type de demande et des systèmes d’écran de type de demande dans l’interface nouvelle génération. Le chef de projet peut ainsi ajouter en un clic un nouveau type de demande, ajouter ou supprimer comme il le souhaite des champs de l’écran et enregistrer les modifications. Si vous souhaitez personnaliser votre projet, vous pouvez même créer vos propres champs personnalisés et les ajouter à l’écran de type de demande.

 

 

Des fonctionnalités agiles

En tant que nouveau chef de projet, la configuration de l’interface nouvelle génération vous permet de contrôler simplement certaines caractéristiques à l’aide d’un guide d’utilisation. Vous pouvez ainsi choisir d’activer ou non la nouvelle fonctionnalité Roadmap (disponible uniquement dans Jira version Cloud), les rapports, le backlog ou encore les tableaux.

 

 

Un seul workflow pour une vision unique

Dans l’interface nouvelle génération, les chefs de projet gèrent leurs projets depuis un workflow unique : A faire, En cours, Fait. Si vous souhaitez complexifier le workflow de votre projet, choisissez alors l’interface classique. En effet, la création d’un workflow est la partie la plus difficile dans la mise en œuvre d’un projet et celle qui a le plus fort impact également. Si vous vous trompez, vous risquez de créer le chaos, d’où son exclusion dans le paramétrage d’un projet. Enfin, en tant que chef de projet, vous ne pouvez pas créer des rôles supplémentaires ni modifier les autorisations, mais vous pouvez contrôler l’accès au projet en choisissant parmi trois niveaux et vous pouvez modifier les paramètres de notification.

En bref, les droits de configuration de l’interface nouvelle génération sont similaires à celui du rôle d’un administrateur de projet d’une plateforme classique Jira, avec en prime quelques extras et une présentation plus accueillante.

 

 

Une interface nouvelle génération pour les petites équipes agiles

Cette nouvelle interface ne veut pas dire que l’interface classique va disparaître et encore moins, que le rôle de l’administrateur perd son importance. La gestion classique va perdurer pour bon nombre de projets. Comme pour de nombreuses fonctionnalités Jira, il s’agit d’une option pour les utilisateurs qui peut être désactivée par l’administrateur si l’entreprise le demande. Cela peut être fait en gérant les autorisations globales et en supprimant les groupes d’utilisateurs de l’autorisation « Créer des projets de nouvelle génération ». Les grandes entreprises souhaitent généralement que leurs projets soient créés par les administrateurs, en particulier dans les grandes instances, afin d’éviter la stagnation de projets clôturés mais non archivés.

Il peut également y avoir un risque de créer des silos, un problème commun à toutes les entreprises que Jira a toujours cherché à résoudre. C’est également la raison pour laquelle les projets nouvelle génération ne sont pas disponibles dans les versions Serveur et Data Center de Jira qui s’adressent à de très grandes entreprises contrairement à la version Cloud de Jira qui vise les petites ou moyennes entreprises. Ces dernières n’ayant pas forcément des administrateurs Atlassian ou des experts SME, leurs équipes veulent pouvoir lancer des projets avec un minimum d’obstacles.

Enfin, les utilisateurs du Cloud remarqueront également qu’elle est disponible dans la version Cloud de Jira Software mais pas de Jira Service Desk. En effet, les projets nouvelle génération sont dotés de fonctionnalités Agiles à destination des équipes qui travaillent de manière Agile.

Concrétisez votre transformation digitale avec Valiantys

Souhaitez-vous obtenir de l’aide pour mettre en place Jira au sein de votre entreprise ? Nos experts certifiés Atlassian sauront vous accompagner dans le déploiement de vos outils et dans votre montée en compétences. Contactez-nous dès maintenant.