Haut de page

Jira Agile Board : Scrum ou Kanban ?


Publié par
Anand UNADKAT

21 novembre 2018

Dans des environnements toujours plus complexes et changeants, de plus en plus d’équipes utilisent la méthodologie Agile pour le développement et la livraison de produits qui répondent aux attentes des clients.

Depuis la version 7.x, Jira Agile est devenu Jira Software, un outil développé par Atlassian et conçu pour supporter les méthodes Agile – Scrum et Kanban– dans Jira. Il permet aux équipes projets qui utilisent déjà Jira d’adopter les pratiques Agile, en toute simplicité. Mais au moment de configurer le projet dans Jira Software une question va sans aucun doute se poser : Scrum ou Kanban ?

Si vous ne connaissez pas bien la méthode Agile, cet article vous éclairera sur le type de tableau à choisir dans Jira Software et ainsi prendre la bonne décision pour votre équipe.

Scrum vs Kanban

TABLEAUX SCRUM

Un tableau Scrum est créé à partir d’un framework Scrum. C’est un tableau pour les équipes qui souhaitent planifier leurs activités en détail avant de démarrer leur projet. Cela signifie en général la création de sprints et l’estimation par Story points de chaque user Story pour faciliter l’ordonnancement et la planification. Lorsque vous créez un tableau Scrum, vous créez une liste de demandes qui correspond à votre backlog du sprint. Ensuite, vous pouvez créer différentes versions et différents sprints et commencer à déplacer les demandes du backlog vers les différents sprints.

Les tableaux Scrum ont un mode Planifier et un mode Travail . Le mode Planifier, comme expliqué précédemment, permet de déplacer les demandes du backlog en donnant une estimation temps à chacune. Le mode Travail est une vue en colonnes dans laquelle vous pouvez bouger les cartes (demandes) d’une colonne à une autre. Chaque colonne représente un statut. Ce mode vous permet également de Terminer les Sprints.

TABLEAUX KANBAN

En comparaison, Kanban permet aux utilisateurs de commencer à travailler sans avoir de plan totalement structuré. Pour suivre le statut des demandes, les tableaux Kanban utilisent la même interface avec des colonnes que le mode Travail d’un tableau Scrum mais sans la possibilité de les organiser en sprints. Ce tableau offre une vision globale de toutes les demandes du projet, et non juste une partie. Au contraire d’un tableau Scrum, Kanban ne vous contraint pas à estimer le temps nécessaire pour traiter les stories.

Si vous avez une version récente de Jira Core, les utilisateurs peuvent créer des tableaux Kanban pour suivre leurs tâches. Vous ne disposerez toutefois pas de toutes les fonctionnalités disponibles dans un tableau Kanban Jira Software.

Comparaison

Voici un comparatif pour mieux visualiser les différences.

Catégorie
Scrum
Kanban
Planification Quand un ticket est créé il va dans le backlog. Depuis le backlog on va estimer le temps de résolution de chaque demande et des détails peuvent être ajoutés tant que la demande n’est pas encore dans un Sprint. Toute demande ajoutée dans un tableau Kanban va automatiquement dans la colonne backlog. Il est aussi possible d’activer le Backlog Kanban, option non activée par défaut.
Vue du tableau Un tableau Scrum montre le travail que l’équipe s’est engagée à réaliser sur une période donnée. Ce travail est réparti en plusieurs sprints et le progrès est mesuré en regardant le travail accompli à chaque fin de sprint. Un tableau Kanban montre tout le travail que l’équipe s’est engagée à réaliser mais ne dispose que d’une vue, par exemple, les dernières demandes créées. Le progrès est visible en comptabilisant le nombre de demandes dans chaque colonne, le nombre de tickets doit diminuer au fur et à mesure que les demandes sont résolues. Des restrictions peuvent être mises en place pour par exemple limiter le nombre de tickets par colonne à un instant donné.
Workflow Les statuts des workflows associés au tableau Scrum vont déterminer quelles colonnes peuvent être affichées. Si vous souhaitez modifier les colonnes affichées, les workflows doivent être changés. Avec Kanban il est plus facile de modifier les workflows. Vous pouvez mapper (associer) les colonnes aux statuts de vos workflows. Si vous décidez de modifier un workflow vous pourrez facilement ajouter ou supprimer les colonnes à afficher selon vos besoins.
Rapports Avec Scrum vous avez accès à un grand nombre de rapports même si vous êtes au milieu d’un sprint.

Un exemple est celui de Burndown Chart. Constatez le progrès de l’équipe par rapport à ce qui était prévu. Si le périmètre a évolué pendant le sprint, cela sera visible dans le rapport. D’autres graphiques incluent : rapport de sprint, rapport Epic, graphique de vélocité, rapport de version…

Kanban permet également aux équipes de disposer de rapports.

Un graphique particulièrement utile avec Kanban est le graphe de contrôle. Cela vous permet de voir le temps de clôture de vos demandes. Par exemple cela vous indiquera le temps moyen et le temps qui a été nécessaire à la clôture de vos demandes.

Maintenance Les tableaux Scrum vous procurent un grand contrôle et une planification détaillée de votre travail. Cependant il demandera plus de temps de configuration en cas de modification. Kanban requiert moins de configuration et est plus facile à administrer que Scrum. Par conséquent les tableaux Kanban demandent moins de maintenance.

Quelques arguments pour vous aider à décider

Comment savoir quelle option est la mieux pour vous ? Voici quelques points qu’il faut regarder de près.

RAPIDITE DE DEPLOIEMENT

Si vous souhaitez commencer à travailler sur un tableau rapidement et avec un minimum de configuration, alors Kanban est la meilleure option. Mis à part la création de nouvelles colonnes et le mapping de vos statuts, Kanban nécessite très peu de configuration et permet de démarrer presque instantanément.

Dans les dernières versions de Jira Cloud il est possible de créer un projet logiciel next-gen qui vous permet de démarrer en Scrum ou Kanban avec très peu de configuration.

VUE DÉTAILLÉE DE CHAQUE PROJET

Si vous recherchez une vue plus détaillée de l’avancement de vos projets, alors choisissez Scrum. Avec ses sprints planifiés, ses story points et son panel d’outils pour créer des graphiques et des rapports (Burndown Chart, Sprint Report, Epic Report, Velocity Chart, Version Report etc), il s’agit de l’option la plus appropriée pour vous.

FONCTIONNALITÉS

Scrum dispose de bien plus de fonctionnalités que Kanban, simplement parce que le planning des sprints doit se faire en amont avant même de commencer à travailler sur une demande. Avec Kanban, c’est plus direct, il suffit de créer les demandes dans le tableau et ensuite de leur attribuer le bon statut. Scrum a l’avantage de proposer des fonctionnalités de reporting plus poussées que Kanban.

SIMPLICITÉ D’UTILISATION

Scrum peut être assez complexe à configurer en raison de la planification qui est à faire en amont. Il faut ajouter des versions, des story points, des sprints, surveiller les demandes se trouvant dans le backlog, dans le sprint en cours, les demandes closes, les sprints terminés, etc. Cela peut faire beaucoup de choses à suivre pour certains utilisateurs. Alors que dans Kanban, on peut voir depuis un seul et même tableau la totalité des demandes. Kanban convient mieux aux équipes métier qui veulent simplement gérer le suivi de leurs tâches et connaitre leur état d’avancement.

TAILLE DES PROJETS

Une des clés de votre choix se situe dans la taille de votre projet. Si vous travaillez sur un projet de petite taille avec un nombre limité de demandes, alors Kanban est l’option la plus simple. Avec un projet plus important, qui implique un grand nombre de tickets et de développeurs, alors Scrum vous offre des possibilités d’organisation, de gestion des process et de visualisation qui feront la différence.  Enfin, les projets qui suivent un framework Scrum bénéficieront grandement de l’utilisation d’un tableau Scrum.

Conclusion

Scrum et Kanban sont deux méthodologies intéressantes, mais aucune ne convient à tous les projets. Prendre la bonne décision pour votre équipe, dès le démarrage de votre projet, vous évitera de changer de méthode en cours de route et donc de devoir changer les habitudes et les workflows.

Nous aimerions connaître votre avis : quel est selon vous le critère de choix le plus déterminant ? Dites-le nous en commentaire.

Si vous n’êtes toujours pas certain de votre choix, contactez un de nos consultants certifiés Atlassian, il saura vous aiguiller.