Confluence et Jira forment un duo idéal pour la gestion de projets


Publié par
Stefanie Chernow

2 novembre 2017

Personnellement, j’ai toujours eu la chance de travailler avec Jira Software et Confluence. En tant que Content Manager, je pense que Confluence est essentiel pour héberger mes contenus et collaborer avec les équipes. Aussi, lorsque j’ai découvert qu’un grand nombre de nos clients utilisaient Jira Software ou Jira Service Desk sans Confluence, j’ai été surprise. Confluence s’avère être une extension naturelle à Jira pour toutes les équipes, marketing, IT ou encore développement, alors pourquoi s’en passer ?

Jira est un excellent outil pour la gestion de projets. Il permet de définir le responsable d’une tâche, le workflow et la date à laquelle le projet doit être terminé. Pourtant, l’interface Jira n’est pas faite pour entrer dans les détails du projet. Pour cela, vous avez besoin d’un outil qui vous permet de décrire les tenants et aboutissants de vos projets.

C’est exactement pour cela que Confluence a été conçu. Bienvenue dans une nouvelle façon de collaborer en équipe!

Confluence gère les pré-requis

En toute honnêteté, Jira n’est pas adapté au volume d’information que peut représenter les spécifications d’un projet. Vous pouvez saisir l’information dans le champ description, mais ce champs n’est pas très flexible et pas forcément lisible si vous y mettez beaucoup d’informations.

La gestion des pré-requis se doit d’être la plus précise possible. Mais comment détailler vos user stories ? Comment expliquer l’expérience utilisateur et la conception ? Quels sont les détails indispensables ?

Avec Confluence, vous avez un espace et une flexibilité illimités pour donner les détails nécessaires de vos projets à tous les membres de l’équipe. Pour commencer, vous pouvez choisir le modèle de pré-requis produit dans Confluence pour définir et suivre les exigences de votre nouveau produit ou ses fonctionnalités.  Ceci est important pour vous assurer de ne rien oublier.

  • Un aperçu de haut niveau des exigences pour un référencement facilité.
  • Un tableau pour définir les objectifs, le contexte et garantir l’alignement stratégique.
  • Une table pour définir toutes les user stories individuelles.
  • Une explication précise de l’expérience utilisateur et de la conception attendues.
  • Les questions et les résultats découlant des pré-requis.

Enfin, sachez que vous disposez aussi dans Confluence d’un raccourci vers Jira pour un accès direct à toutes vos exigences. Pour plus de conseils autour des meilleures pratiques pour la gestion des pré-requis, rendez-vous ici.

Confluence simplifie le reporting

La synergie entre Jira et Confluence aide à briser les silos entre les développeurs et le reste des départements de l’entreprise. Dans Jira Software, le workflow est compris par l’équipe projet mais ne permet pas forcément de communiquer clairement les avancées de l’équipe auprès des collègues des autres départements.

Confluence offre quelques options pour faciliter cette communication entre les équipes. Avec les modèles de rapports sur les états, vous pouvez partager l’avancée de votre projet en choisissant la version fix ou en créant un rapport personnalisé avec JQL. Confluence crée automatiquement le rapport que vous pouvez modifier en fonction de vos besoins. De même, les modèles de changements de logs apportent une plus grande transparence sur ce qui a changé entre les différentes versions. Il est facile et rapide de publier des notes internes qui peuvent être exploitées par les membres de l’équipe qui n’utilisent pas JIRA.

Si vous avez besoin de détailler vos tickets Jira dans Confluence, vous pouvez utiliser l’app Excocet disponible sur la Marketplace Atlassian pour créer automatiquement des pages Confluence liées aux tickets Jira. Par exemple, en tant que Content Manager, je peux assigner un ticket Jira à un auteur qui va rédiger un article de blog et grâce à Exocet une page Confluence est créée pour que l’auteur puisse écrire son article dans le bon template de page.

Confluence comme solution ITSM

Jira Service Desk fonctionne avec des tickets mais aucune équipe ne veut crouler sous les demandes ! En effet, qui aime arriver le lundi matin au bureau et découvrir en démarrant Jira qu’il a sept tickets à traiter qui en fait sont assez similaires, et plutôt basiques.

En intégrant Confluence avec Jira Service Desk, vous pouvez créer une base de connaissances et diriger vos utilisateurs vers des guides pratiques ou encore des FAQ où ils pourront trouver les réponses à leurs questions sans passer par la case ticket de support. Les utlisateurs trouvent la solution par eux-mêmes ce qui réduit considérablement le nombre de tickets que votre service doit traiter.

De même pour vos équipes IT, vous pouvez utiliser Confluence pour  héberger des « runbook » ou tout autre document interne permettant à chacun d’avoir un accès identique à l’information. Cela peut même faciliter l’intégration des membres de l’équipe.

Confluence comme Joker

Il est évident que l’intégration de Confluence avec Jira donne de la transparence au niveau des pré-requis des produits, des rapports et des feuilles de route. Cela n’est pas toujours évident à gérer au niveau de l’entreprise. Mais grâce à Confluence, vous disposez d’un outil fait pour la collaboration qui permet d’organiser et de centraliser l’information.

Si vous n’utilisez pas encore Confluence avec Jira, vous passez certainement à côté d’opportunités vous permettant d’améliorer votre travail d’équipe. Si vous souhaitez plus d’informations sur les fonctionnalités de Confluence, cliquez sur ce lien.  Si vous pensez que Confluence peut vous faire gagner en productivité, nous vous invitons à prendre contact avec nos consultants certifiés Atlassian pour voir comment bénéficier d’une solution intégrée pour vos équipes.

Contact