Haut de page

Comment gérer les labels (étiquettes) dans Jira


Publié par
Joseph Kalule

29 mai 2019

Les labels dans Jira sont des balises ou mots-clés que vous pouvez ajouter à des tickets afin d’indiquer s’ils présentent certaines caractéristiques. Cet étiquetage vous permet de classer les tickets de manière plus informelle et plus souple, qu’en les affectant à des versions ou à des composants. Dans cet article, nous explorons l’utilité des labels dans vos projets. Découvrez aussi nos recommandations d’expert Atlassian sur les bonnes pratiques qui feront de cette fonctionnalité un atout pour votre équipe.

Dans le contexte de Jira (contrairement à Confluence), seuls les tickets peuvent porter des labels. Vous ne pouvez pas ajouter des labels à un tableau, par exemple. Cependant, le tableau peut être configuré de manière à afficher les labels dans le backlog.

 

 

Exemple

Dans cet article, nous prendrons l’exemple d’une entreprise fictive qui développe des applications mobiles que nous appellerons Mob&Apps.

Leur projet de développement peut avoir des composants (components) différents, par exemple l’UI (user interface) ou les données. Le travail sur ces composants est structuré en grandes catégories, mais l’équipe projet pourrait avoir besoin d’une classification plus fine, notamment sous forme de marquage. C’est là que les labels ou étiquettes entrent en scène.

L’utilité des labels Jira

Les labels permettent de faire des recherches. Vous pouvez par exemple rechercher des tickets possédant un des labels implémentés. Cependant, il est très important de garder en tête que les labels sont sensibles à la casse dans toutes les versions de Jira antérieures à la 7.10. Ainsi, les termes recherchés doivent correspondre exactement aux termes utilisés dans les labels pour une recherche fructueuse.

Vous pouvez également cliquer sur un label pour accéder au navigateur de tickets et visualiser tous les tickets associés à ce même label.

 

Exemple

Si les développeurs chez Mob&Apps souhaitent associer les tickets en fonction de leurs statuts, ils peuvent choisir de les taguer avec un label « ready_for_UAT » ou « needs_review » pour pouvoir les retrouver tous, et ce, même si ces tickets ne sont pas dans le même composant.

Ajouter ou enlever un label Jira

Voici les étapes à suivre :

1- Ouvrez (cliquez sur) le ticket à étiqueter

2- Cliquez sur l’icône du crayon à côté du champ labels, dans la section Details du ticket. La boîte de dialogue des labels apparaît comme ci-dessous. Vous pouvez aussi utiliser le raccourci « L » (en minuscule) pour afficher cette boîte de dialogue.
Disponibilité du raccourci : View Issue et Issue Navigator

 

 

3- Pour ajouter le label, vous pouvez soit le saisir pour le créer s’il est nouveau, soit l’ajouter à partir de la liste des labels existants. Pour supprimer un label, il suffit de cliquer sur le qui se trouve devant et de cliquer ensuite sur Update.

 

 

Note

Vous pouvez ajouter plusieurs labels en les séparant par des espaces lors de la saisie. Les noms des labels ne peuvent donc pas contenir d’espace et si vous souhaitez créer des labels composés de plusieurs mots, il faudra alors utiliser des underscores ou des tirets.

Exemple

Les développeurs de Mob&Apps ne pourront pas créer des labels comme « ready for UAT » par exemple. Ils devront choisir entre « ready_for_UAT » et « ready-for-UAT ». Ce label pourra être utilisé pour marquer toutes les nouvelles fonctionnalités qui vont passer à la phase de Test d’acceptance par les utilisateurs finaux.

Supprimer un label Jira

Pour supprimer complètement un label d’un projet, il faut supprimer le label dans tous les tickets du projet (selon la technique précédemment expliquée). Une fois supprimé de tous les tickets, il ne sera plus visible dans la liste des labels du projet. 

Dangers possibles

Comme tout autre outil, les labels peuvent être mal utilisés. Tout utilisateur d’un projet peut ajouter des labels à un ticket, en raison de la disponibilité permanente du champ labels. Ainsi, il est facile de se retrouver avec un nombre important de labels. Le danger est alors que le project possède à terme plusieurs variations d’un même label avec des casses et orthographes différentes. Par exemple:  login vs Login, user vs User, ready_for_UAT vs ready_for_uat, etc. Cela rend la recherche via les labels inefficace et sensible aux erreurs. Nous allons partager ci-dessous nos bonnes pratiques pour éviter cette situation.

Bonnes pratiques d’expert Atlassian

Afin de profiter des gains de l’utilisation des labels tout en minimisant les pièges potentiels, voici quelques recommandations à partager avec votre équipe :

  • N’ajoutez un label que si vous pensez que le lien que vous essayez d’établir n’existe pas déjà (par exemple : ne pas utiliser pour signaler l’appartenance à un Epic donné)
  • Toujours vérifier si le label n’existe pas avant de le créer. Il pourrait tout simplement exister dans une variation d’orthographe ou de casse
  • Les abréviations sont à éviter, à moins qu’elles soient bien comprises ou admises par toute l’équipe. Cela vous aidera notamment à éviter les synonymes
  • Essayez de limiter le nombre de labels, car la complexité de leur gestion augmente avec le nombre

Vous savez maintenant comment utiliser correctement les labels dans Jira. Cela vous permettra avec certitude de créer des outils de classification simples mais puissants pour vos projets.

Nous partageons toutes les semaines des astuces et conseils de ce type sur notre blog et tous les mois dans notre newsletter. Alors abonnez-vous pour n’en rater aucun et décupler vos connaissances sur Jira, mais aussi Jira Service Desk, Confluence, les apps de la Marketplace Atlassian…