Pratiques du test logiciel en 2017 : tendances et enjeux


Publié par
Julie d'ANTIN

26 avril 2017

Ces dernières années, les pratiques dans le test logiciel ont beaucoup évoluées. Parmi les enjeux de cette décennie nous avons : tester de manière agile, gérer des releases de plus en plus fréquentes voire même faire l’intégration en continu, ou encore automatiser une partie des tests pour gagner en productivité. Cela n’est pas sans impacter le quotidien des professionnels du test.
Dans ce contexte de mutation, vous vous sentez peut-être en manque de repères.

Quelles sont les pratiques actuellement en vogue au sein des équipes de test ? Comment ces équipes s’organisent-elles ? Sur quels outils s’appuient-elles? Mais aussi, quelles évolutions peut-on observer depuis quelques années ?

L’enquête « Observatoire des pratiques du test logiciel », menée par le CFTL et présentée lors de la JFTL 2017 dont nous étions sponsor, rassemble les réponses de plus de 600 professionnels du test et les compare aux données de 2013.

Voici ce que nous avons retenu.

Organisation des activités de test logiciel

Organisation projet

Deux tendances se dégagent. D’une part, le test est clairement identifié comme un métier à part du développement logiciel. Une bonne nouvelle puisqu’il fait appel à des compétences différentes et que cette dé-corrélation rend les tests plus objectifs et efficaces. L’autre tendance importante, observée depuis ces quatre dernières années, est la réintégration des testeurs au sein des équipes projets. Cela a pour conséquence d’améliorer la communication entre les équipes de développement et les testeurs et participe à améliorer la qualité du produit.

Quelle situation correspond le mieux à l’organisation des activités de test sur les projets sur lesquels vous intervenez ?*

Choix de réponses 2017 2013
Les développeurs réalisent les tests 2,94% 6,72%
Des testeurs font partie de l’équipe du projet 50,09% 35,34%
Le test est partiellement géré par une équipe spécifique, indépendante du projet 17,80%  23,79%
Le test est totalement géré par une équipe spécifique, indépendante du projet  29,17%  34,17%

Agilité ou cycle en V ?

Les méthodes Agiles sont relativement récentes dans le monde du développement logiciel. Force est de constater qu’elles ont pris de l’importance puisqu’en France en 2017, les méthodes Agiles sont utilisées dans autant de projets que les approches traditionnelles.

Contexte du projet*

Choix de réponses 2017 2013
Le projet suit une approche Agile (de type Scrum, Kanban ou autre) 49,72%  /
Le projet suit une approche par phase (type cycle en V) 50,28%  /

Equipes de tests internalisées ou externalisées ?

Il est intéressant de constater que les activités de test sont presque pour moitié externalisées par les entreprises qui font appel à des société tierces pour réaliser les tests de leurs produits. Désir d’augmenter la rentabilité des projets ou manque de compétence métier en interne ?  L’enquête ne le dit pas.

Dans quel contexte exercez-vous ce métier ?*

Choix de réponses 2017 2013
En interne dans la société qui m’emploie 53,06%  56,67%
En externe chez un client de la société qui m’emploie 46,94%  43,33% 

 

Test logiciel et outils associés

Solutions outillées de gestion des tests : quelle utilisation ?

Les résultats sont rassurants sur la maturité des entreprises en termes de test logiciel. En effet, la quasi-totalité des entreprises sondées utilisent un outil de gestion des tests, et 75% d’entre-elles utilisent un outil de gestion des exigences. La majorité utilise des solutions éditeur et ce chiffre a progressé entre 2013 et 2017.
Ce que l’enquête ne dit pas, c’est si ces outils sont suffisamment intégrés entre eux pour permettre une véritable traçabilité des exigences et une collaboration fluide entre testeurs, développeurs et responsables projet.

Disposez-vous d’une solution outillée de gestion des tests ?*

Choix de réponses 2017 2013
Oui, avec une solution éditeur 61,76% 56,82%
Oui, avec une solution open source 19,02% 17,99%
Oui, avec un ensemble de solutions éditeur, open source ou développées en interne selon les projets 11,25 %  11,74%
Non  7,98%  13,45%

 

Disposez-vous d’une solution outillée de gestion des exigences ?*

Choix de réponses 2017 2013
Oui, avec une solution éditeur 48,37% 42,80%
Oui, avec une solution open source 12,45% 15,15%
Oui, avec un ensemble de solutions éditeur, open source ou développées en interne selon les projets 12,45% 10,42%
Non  26,73% 31,63%

Automatisation des tests : du rêve à la réalité

L’automatisation est au coeur des préoccupations des responsables de tests. Les bénéfices envisagés sont nombreux : optimisation de la couverture des tests de régression, multiplication des jeux de données pour un même test, réduction de la durée des campagnes de test, execution des tests sur différents environnements, mise en oeuvre des tests dans une démarche d’intégration continue … sans oublier le gain financier.

Pourtant, force est de constater que le nombre d’entreprises à avoir effectivement mis en place une démarche d’automatisation n’a pas augmenté en 4 ans.

Etonnant, non ?

Quelle estimation faites-vous du pourcentage d’automatisation du patrimoine de test ?*

Choix de réponses 2017 2013
Moins de 10% 43,28% 43,71%
Entre 10 et 25% 28,36% 28,82%
Entre 25 et 50% 15,76%  17,21%
Entre 50 et 75% 8,40%  7,74%
Au-delà de 75% 4,20% 2,51%

Parmi les causes possibles évoquées lors de la conférence, on retrouve les défis posés par la conduite du changement : l’inertie des décisionnaires, la difficulté à identifier des outils pertinents et le manque d’implication de certaines des parties prenantes. Chez Valiantys, nous avons hâte de connaître les résultats de l’enquête 2019 de la CFTL pour voir si la transition vers des tests automatisés se met effectivement en place dans les entreprises ou si elle relève de l’utopie.

A quoi tient la réussite dans le domaine du test en 2017 ?

Maîtriser vos activités de test, c’est la garantie de produits de qualité et donc de clients satisfaits. Les facteurs clé de succès remontés par les participants de l’enquête, ainsi que leurs pistes d’amélioration, permettent d’identifier les grands enjeux du test pour les années à venir.

Facteurs clé de succès

  • Maîtrise du fonctionnel – Maîtriser le fonctionnel permet aux testeurs de concevoir des tests adaptés, mais aussi de comprendre l’origine d’un bug et de pouvoir dialoguer avec les différentes équipes du projet (MOA et dev). L’enjeu est donc de donner les moyens aux testeurs de bien comprendre le fonctionnel du produit.
  • Passer du temps à concevoir les tests en amont du développement – Impliquer les testeurs dès les phases amont du projet permet d’anticiper les besoins de test et d’avoir une bonne couverture de test, ce qui impacte directement la robustesse de l’application livrée.
  • Les relations avec les autres équipes (MOA et dev) – L’humain est au coeur des facteurs de succès de tout projet. Savoir collaborer avec différentes équipes et communiquer les bonnes informations au bon moment est essentiel pour la réussite du projet.
  • Se concentrer sur les tests à forte valeur ajoutée – On pourrait tout tester, pourtant pour des raisons économiques et par pragmatisme, il est important d’identifier les tests qui ont une vraie valeur ajoutée et de les distinguer de ceux qui n’apportent que peu de valeur.

Axes d’amélioration identifiés

  • Automatisation – On l’a vu plus haut, l’automatisation est une petite révolution dans le monde du test dont l’objectif est de soulager les testeurs sur des activités de tests à faible valeur ajoutée mais aussi de permettre de réaliser davantage de tests à moindre coût.
  • Adaptation à l’Agilité – Un changement côté développement en entraîne naturellement un autre côté test. Avec les problématiques d’intégration continue et de la gestion des releases de plus en plus fréquente, les équipes de tests doivent inventer de nouvelles manières de tester à la fois Agiles et robustes.
  • Intégration des besoins de tests dès la conception des produits – Les tests arrivent en aval des projets, pour autant intégrer leur importance dès le démarrage du projet permet de donner une voix aux équipes de tests et d’intégrer leurs inputs en amont. Cela permet de réduire la friction en aval, lorsque les tests prennent trop de temps ou n’ont pas été anticipés, et fluidifie la communication entre les équipes du projet.
  • Industrialiser les activités de test plus en amont du cycle de vie du projet – Tester plus tôt dans le cycle de vie du projet permet de s’apercevoir des bugs potentiels plus tôt. Identifiés en amont, ces bugs peuvent être corrigés plus rapidement par les équipes de développement.
  • Diminution du coût – L’enjeu économique est bien là. Tester permet de valider la qualité d’un produit, mais jusqu’où tester ? Externaliser les tests ou garder la compétence en interne ? Autant de questions qui se posent pour optimiser les coûts d’un projet.

 

Les outils Atlassian pour la gestion des tests : une solution pertinente ?

Les solutions de gestion de tests historiques sur le marché ne font plus l’unanimité : elles sont coûteuses, souvent lourdes à mettre en œuvre et du point de vue utilisateur, ce sont des outils peu intuitifs. Vous vous demandez sans doute quelles sont vos alternatives. Peut-être avez vous pensé à JIRA Software, l’outil de développement n°1 utilisé par les équipes Agiles

jirasoftware_rgb_blue_atlassian copie

Les équipes de test l’apprécient déjà pour ses fonctionnalités de bug tracking et de gestion des exigences. Couplé à des add-ons reconnus de la Marketplace Atlassian tels que Zephyr et Xray, JIRA Software peut aisément se transformer en un véritable outil de gestion des activités de test. (Pour savoir comment choisir entre les deux, n’hésitez pas à nous contacter. )

zephyr test xray test
Xray test execution Zephyr Test
Avec JIRA Software + Xray ou Zephyr, il devient possible de réconcilier les équipes de développement et les équipes de tests autour d’un seul et même outil, avec en plus des fonctionnalités de collaboration avancées.

 

*Note : les données présentées ici sont extraites d’une étude menée par la CFTL sur plus de 600 professionnels du test en France en 2017, comparées lorsque cela était possible à celles d’une étude similaire menée en 2013. Les résultats complets de l’enquête peuvent être retrouvés ici.