Plugin JIRA : Gantt Chart Project


Publié par
Nathan CHANTRENNE

19 janvier 2012

Le plugin Gantt Chart Project, développé par la société franco-chinoise Soyatec, nous a été présenté mardi 17 janvier lors de l’Atlassian User Group par son président, Yves Yang. Cette société créée en 2006 s’est jusqu’à maintenant plutôt fait connaître pour ses différents développements réalisés autour d’Eclipse. Cela dit, elle s’est maintenant lancée dans le développement de plugins JIRA, avec une première release en milieu d’année 2011, grâce à une équipe d’une vingtaine de développeurs. Le plugin est d’emblée présenté avec un objectif ambitieux : rendre natives dans Jira les fonctionnalités de Microsoft Project – ce qui n’est pas mince affaire – à savoir :
•    Planification des tâches
•    Gestion des ressources
•    Suivi de l’avancement
•    Estimation des coûts

En réalité, dans sa version 1.1.2 disponible sur Jira 4.2 jusqu’à 4.4.4, seules la planification des tâches et la gestion des ressources sont implémentées, ce qui laisse place à une roadmap assez chargée pour les prochains mois. A noter qu’une version compatible Jira 5 est d’ores et déjà disponible.

Pour entrer maintenant dans le vif du sujet, le plugin offre concrètement 3 vues appelées Gantt Charts :
•    Time Planning qui affiche le diagramme de Gantt d’un projet spécifique.
•    Resource Planning qui affiche le diagramme de Gantt d’un utilisateur spécifique (qui travaille potentiellement sur plusieurs projets).
•    Project portfolio qui permet d’avoir une vue multi-projet du Time Planning.

Gantt Chart Project

Gantt Chart Project

L’affichage est assez largement personnalisable puisqu’il est possible de filtrer simplement par attribution, par composant, par versions ou bien par état. Pour des besoins plus spécifiques il est possible de filtrer directement avec une requête JQL. On peut également choisir les colonnes à afficher ou encore spécifier un regroupement des demandes (par version, par attribution…). Plusieurs choix sont possibles pour la granularité du diagramme de Gantt : jour, semaine, mois, trimestre, année. A noter qu’il faut une grande résolution pour une utilisation correcte, car l’écran peut vite devenir très large si l’on veut afficher plusieurs champs. Les différents diagrammes permettent également une modification à la volée des différents champs des demandes, avec une agréable fonctionnalité « Undo/Redo » permettant d’annuler/refaire ses modifications récentes.

En ce qui concerne la planification de tâches en tant que telle, elle se base par défaut sur la date d’échéance des demandes et l’estimation originale (mais il est possible dans l’administration du plugin de remplacer ces champs par des champs personnalisés). Ensuite, le déplacement des tâches se passe par drag & drop (glissé/déposé), ce qui rend l’utilisation assez intuitive. Enfin, l’ajout de liens (de type Start -> Start, Start -> End, End -> Start ou End -> End) se fait simplement en reliant deux tâches via un glissé/déposé.
La planification se base sur un calendrier d’équipe spécifié par l’administrateur (dans lequel on spécifie les heures de travail, les jours de week-end et les jours fériés). On pourra regretter que cet aspect n’est pas gérable directement par le chef de projet. Chaque utilisateur a ensuite la main sur son calendrier personnel pour pouvoir ajouter ses jours de congés. La gestion peut alors être assez lourde car en général les entreprises ont déjà un système de saisie de congés, ce qui forcera donc à une double saisie.
Enfin, il est possible pour chaque tâche de spécifier le pourcentage de disponibilité, ce qui permet de gérer les contraintes de multi-affectation. Par contre, la gestion du surstaffing (c’est-à-dire du travail à plus de 100% de charge) n’est pas encore implémentée.
Si vous voulez essayer ce plugin, vous pouvez demander une licence d’évaluation de 30 jours. Dans le cas où vous disposez d’une licence JIRA Open Source, celle du plugin est gratuite. Si non, vous aurez le choix d’acheter des licences nommées (c’est-à-dire en nombre fixe et non interchangeable entre les utilisateurs) ou des licences flottantes (de types jetons).

Le plugin est disponible en anglais, français, et pour les plus courageux d’entre vous, en chinois…
En conclusion, ce plugin, malgré une interface assez intuitive et une richesse de fonctionnalités que l’on n’avait pas encore rencontré dans les plugins concurrents tel que GANTT Connector, peinera pour l’instant à remplacer un réel outil de pilotage de projet. De nombreuses évolutions sont encore à mener pour y arriver, avec le risque d’alourdir l’utilisation et la navigation ; alors qu’un pont entre votre outil de pilotage et Jira serait simple à réaliser.

Pour plus d’informations, lien vers le plugin Exchange :
https://plugins.atlassian.com/plugin/details/41404
Lien vers le site de l’éditeur :
http://www.soyatec.fr/main.php

  • Bonjour Nathan,

    Merci pour cet article. En conclusion, vous précisez « ’[…] un pont entre votre outil de pilotage et Jira serait simple à réaliser. ». Avez-vous une expérience à partager sur ce sujet ? Mes quelques essais m’ont monté que c’est assez lourd.

    Notre utilisation : d’un côté, toutes les tâches techniques sont gérées via Jira, de l’autre, notre vision roadmap est géré dans un autre outil. Notre objectif : lié les deux pour voir l’avancement des projets sans avoir à mettre à jour manuellement l’outil de vision roadmap.

    Merci.

    Jean-Marc