Comment importer des demandes dans JIRA


Publié par
Aude DUSACRE

5 juin 2015

Outre la compatibilité de JIRA avec des applications comme Bugzilla ou Mantis pour ne citer qu’eux, l’importeur permet également d’importer des fichiers au format CSV. Son utilisation est relativement aisée et s’avère pratique pour l’importation et/ou la modification de demandes JIRA. Cet article est une présentation de l’utilitaire et des bonnes pratiques qui entourent son utilisation. Allons-y !

Configuration de l’importation

Tout d’abord, l’utilitaire se trouve dans « Système » puis « Importation depuis un système externe » du menu d’administration JIRA. Ensuite, il faut sélectionner « Valeurs séparées par des virgules (CSV) ».

importation du fichier

Il faut alors lui indiquer le CSV que l’on veut importer. Par défaut, la taille maximum est limitée à 10 mo mais il est possible d’augmenter la capacité dans la section « système » puis « Pièces jointes » du menu d’administration.

Attention : l’importation de gros fichiers peut prendre du temps et entraîner le ralentissement de JIRA.
Il est recommandé de séparer les fichiers trop volumineux en plusieurs fichiers et de lancer l’opération la nuit ou pendant les heures creuses.

Par défaut l’encodage du fichier utilisé est UTF-8. Il peut s’avérer que les accents ne soient pas reconnus (récurrent quand le CSV est généré par Excel). Une solution est d’utiliser la norme ISO-8859-1.

Si à l’avenir vous souhaitez importer de nouveaux fichiers, à la fin du premier import vous pouvez sauvegarder cette configuration et la ré-appliquer en utilisant « Utiliser un fichier de configuration existant ».

Construction du fichier d’import

Je vais créer 2 demandes, la première qui sera de type « Bogue » et la seconde de type « Tâche ».

Pour notre exemple, nous allons prendre une feuille Excel. Le titre en jaune montre les champs à mapper dans JIRA (1 colonne = 1 champ dans JIRA).

sans sous taches

Les champs « type de demande » et « résumé » sont obligatoires pour l’import, ils doivent exister dans votre fichier.

Configuration spécifique en cas de sous-tâches

Le principe est le même sauf que l’on va rajouter une notion de parent et d’enfant qui sera indispensable afin de créer le lien entre la tâche et la sous-tâche :

avec sous taches

En bleu les colonnes qui ont été rajoutées par rapport à la version sans sous-tâches.

Ainsi on peut distinguer que les demandes qui ont comme ID parent le chiffre 1 seront les sous-tâches de la tâche qui contient l’ID de demande 1 et la demande qui a comme ID parent le chiffre 2 sera la sous-tâche de la tâche qui contient l’ID de demande 2.

Préparer l’import

JIRA import Setup

Selon le fichier, vous pouvez définir un projet spécifique pour importer/modifier les demandes ou vous pouvez les définir directement en tant que colonne dans votre fichier.

Le suffixe de l’adresse email sera utilisé pour l’adresse email des nouveaux utilisateurs JIRA (si le pseudo n’est pas déjà pris), i.e. Je défini mon pseudo en tant que Jefferson dans mon fichier mais l’utilisateur n’existe pas dans JIRA. Dans ce cas, un nouvel utilisateur va être créé avec l’adresse email « jefferson@ » et appartiendra au group jira-users.

Le format de date est le format qui doit être utilisé dans JIRA (et non le format utilisé dans JIRA).

Mapper les champs

import mapping fields

 

Pour chaque colonne de votre fichier, vous pouvez définir (ou pas), un champ associé dans JIRA. Vous pouvez aussi mapper des valeurs à l’étape suivante.

Quelques astuces

  • Vous devez donner le pseudo de l’utilisateur (et non le nom complet)
  • Vérifier que les champs de type Date, Nombre ou Select list sont bien au format attendu, et tous dans le même format
  • Mapper la valeur des champs pour Select List (afin d’éviter de créer de nouvelles valeurs pendant l’import) et les champs pour lesquels vous avez un doute
  • Ouvrir le CSV avec un éditeur de texte classique type bloc-notes pour s’assurer que les données brutes sont au bon format
  • A la fin de l’import enregistrer les logs et le fichier de configuration afin d’identifier les anomalies s’il y en a eu et de réutiliser votre fichier de configuration pour les futurs imports

Conclusion

Nous venons de le voir, l’import de demandes via CSV n’est pas compliqué mais demande une attention particulière. La conception du fichier et la vérification des données sont les étapes clés. Il est fortement recommandé d’effectuer les premiers imports sur un environnement de développement avant de le reproduire en production afin d’identifier les éventuels points bloquants et/ou anomalies. Et maintenant, à vous de jouer !

Pour plus d’astuces et bonnes pratiques sur JIRA, n’hésitez pas à consulter nos autres articles sur cet outil.