Pourquoi combiner SCRUM et JIRA Software ?


Publié par
Anand UNADKAT

12 octobre 2016

J’ai récemment assisté à une formation Scrum Master et parmi les phrases que le formateur répétait sans cesse il y avait : « Post-its plutôt qu’outils ! ».
En tant qu’Expert Atlassian, je ne pouvais ignorer ce rejet qu’éprouvait le formateur contre les outils logiciels (même si parfois il prenait un ton sarcastique – il le pensait réellement!)

Il avait ses raisons :

  • On comprend mieux une chose lorsqu’on l’écrit
  • Ecrire une chose induit le fait qu’on en aura toujours un aperçu
  • Les mêlée quotidiennes sont plus interactives puisqu’on déplace réellement les post-its
  • Le product owner (propriétaire du produit) ainsi que le scrum master ont constamment un aperçu du backlog sans avoir à demander au développeur

Devant tous ces arguments, ma réponse demeure toujours: » Mais on pourrait bien avoir tout ça avec JIRA Software. Pourquoi gaspiller du papier quand le monde entier lutte pour préserver l’environnement? »

Avant d’entrer dans le vif du sujet et d’expliquer comment JIRA Software pourrait vous aider à mettre en place la méthodologie Scrum au sein de vos équipes, essayons d’abord de comprendre et définir la méthodologie Scrum.

Les piliers de la méthodologie Scrum

Qu’est ce que c’est que Scrum au juste ?

« Scrum est un framework pour le développement et le maintien de produits complexes. » (2014 Scrum.Org and ScrumInc)

Comme mentionné dans le définition ci-dessus, Scrum est un framework et non un processus. Plusieurs entreprises en effet utilisent Scrum en appliquant plusieurs processus tel que les méthodes Agile, Waterfall et SAFe, et pensent que c’est du « Scrum ». Ce n’est sûrement pas le cas.

Le framework Scrum est en réalité très simple, malgré cela, plusieurs entreprises échoues en essayant de le mettre en place:

  • Il N’Y A PAS de project managers – une équipe Scrum se compose d’un product owner (propriétaire du produit), de développeurs et d’un Scrum Master.
  • On commence toujours par un carnet du produit (product backlog) – Une liste bien structurée de tout ce qui devrait être implémenté dans le produit. Cela constituera notre seule source de spécifications.
  • Le carnet de produit sera ensuite décomposé en groupes de specifications appelés carnets de sprint (sprint backlog) – Cette tâche est réalisée par l’équipe de développement durant un sprint planning où le product owner explique les spécifications qui sont sur le carnet du produit.
  • Le sprint planning ne devrait pas dépasser trois heures pour un sprint d’un mois.
  • Chaque carnet de sprint est délivré en incréments appelés sprints – Ceux ci peuvent durer entre une à quatre semaines, pas plus. L’idée de sprints étant de délivrer le carnet de produit en incréments.
  • Une fois le sprint démarré, une réunion quotidienne  qu’on appelle daily sprint (sprint quotidien) est établie entre l’équipe – Cette réunion concerne uniquement l’équipe de développement and elle ne devrait pas dépasser les 15 minutes.
  • À la fin de chaque sprint, il est nécessaire de faire un sprint review (examen de sprint) – C’est à ce niveau là que l’équipe Scrum ainsi que les parties prenantes parcourent ce qui a été implémenté au cours du sprint.
  • Un sprint rétrospective (retrospective de sprint) est tenue afin de permettre à l’équipe Scrum de s’auto évaluer et de créer un plan comprenant toutes les améliorations à prendre en considération lors du sprint suivant.
  • Et rebelotte !

Scrum Framework

Pourquoi utiliser JIRA Software ?

Première raison d’utiliser JIRA Software quand il s’agit d’appliquer Scrum : il incorpore le framework Scrum – connu sous le nom de Scrum board.

Il répond en effet à plusieurs exigences du framework. En utilisant JIRA Software, vous aurez :

  • Un carnet de produit
  • Un carnet de sprint
  • Un Scrum board qui facilite d’ailleurs les daily sprints
  • Une section versions qui liste tous vos délivrables
  • La possibilité d’estimer vos tâches
  • La possibilité de faire du reporting – sprint burndown (graphique d’avancement de sprint) et release burndown (graphique d’avancement de releases)

Il y a de l’Agilité dans l’air …

Certes, il y a des aspects provenant de la méthodologie Agile là dedans, mais Scrum est un framework au sein duquel on pourrait employer plusieurs processus et techniques. C’est idéal pour s’assurer à ne pas dévier des principes de bases de Scrum. Aussi, la méthodologie Agile étant plutôt similaire à Scrum framework, ça tombe super bien ! Les aspects Agile disponibles dans JIRA Software sont principalement:

  • Epics (Un récit utilisateur suffisamment complexe pour être décomposé en sous récit utilisateur)
  • User stories (Récits utilisateur)
  • Story points (Point story)
  • Toutes les fonctionnalités additionnelles de reporting

Par contre, le reste c’est du pur Scrum.

JIRA + Scrum = Équipes joyeuses !

Retournons à notre formateur Scrum et à son rejet pour les outils. JIRA outrepasse sans doute toutes ses raisons contre l’utilisation de ces outils:

  • On comprend mieux une chose lorsqu’on l’écrit – Avec JIRA, vous êtes plutôt en train de le taper avec votre clavier, du coup, vous enregistrez tous ce que vous êtes en train de taper.
  • Ecrire une chose induit le fait qu’on en aura toujours un aperçu – Vous pouvez à tout moment afficher le board sur un écran géant même !
  • Les mêlée quotidiennes sont plus interactives puisqu’on déplace réellement les post-its – Si tout est affiché sur un écran large, tout ce que vous faites avec JIRA, c’est de glisser des demandes d’une colonne à l’autre – ou mieux encore si c’est un écran tactile!
  • Le product owner ainsi que le scrum master ont constamment un aperçu du backlog sans avoir à demander au développeur – Encore une fois, si toutes vos information sont affichées sur grand écran, ton Product Owner et ton Scrum Master, tout deux, auront une vue pertinente à leurs rôles. Il est aussi à noter qu’avec JIRA, vous pouvez même partager un board pour que votre équipe puisse le voir depuis leurs bureaux.
  • Il y a un avantage en plus – Vous pouvez utiliser JIRA avec plusieurs équipes de partout dans le monde. Simplement parce que vous pouvez partager des boards au lieu d’avoir des post-its collés sur des murs dans différents pays.

Et voilà, ainsi j’espère vous avoir donné assez d’information et de raisons pour vous convaincre que JIRA et le framework Scrum peuvent réellement être combinés sans perdre les principes de base de Scrum.