AtlasCamp 2011


Publié par
Christophe MERLOTTI

18 octobre 2011

Comme l’année précedente, l’AtlasCamp 2011 s’est déroulé près de San Francisco dans le cadre toujours aussi agréable de l’Oceano Hotel près de Half Moon Bay. Les présentations – excellentes – ont réservé chacune leur lot de surprises.
Fort de près de 400 employés et de 60 000 clients, Atlassian a conscience de l’importance de l' »écosystème » dans le développement de ses offres et la promotion de ses produits et a décidé de tout mettre en oeuvre pour favoriser son développement.
Tout d’abord, l’écosystème, qu’est-ce que c’est? Si la définition biologique du terme nous permet de deviner qu’il s’agit de tous les acteurs associés de près où de loin à Atlassian et à ses produits, la définition faite par Atlassian nous permet d’identifier de façon plus précise trois type d’acteurs :

  • Les développeurs (Developers) de plugins
  • Les partenaires d’intégration (Integration Partners)
  • Les vendeurs (Commercial Vendors) de plugins commerciaux et de licences

Bien souvent, les partenaires d’Atlassian ont des casquettes multiples.
Les nouveautés présentées lors de l’AtlasCamp participent toutes de près ou de loin à faciliter ou accélérer le travail de ces différents acteurs.
Un point sur la croissance de l’écosystème :

  • 772 plugins sur le PAC (en croissance d’environ 50% par an)
  • parmis eux, 175 plugins commerciaux (croissance d’environ 100% par an)

Les développeurs

Le travail des développeurs doit être facilité au maximum. Plus question de perdre du temps à mettre en place un environnement, à chercher quelle partie de la documentation est applicable ou quel fragment XML doit être utilisé. Le développeur doit pouvoir se consacrer le plus rapidement possible au travail important : le développement du plugin proprement dit.
Concrètement :

  • La sortie du SDK 3.6 (incluant FastDev et l’utilitaire d’ajout de module dans ‘atlassian-plugin.xml’)
  • La mise en place officielle du site https://developer.atlassian.com/ dédié aux développeurs
  • Le site http://checkup.atlassian.com/ qui permet de tester la compatibilité d’un plugin avec les différents produits (et versions).
  • La stabilisation de l’API JIRA avec la sortie de JIRA 5.
  • Beaucoup de présentations sur Speakeasy également, qui permet d’écrire rapidement des plugins simples ou de faire des maquettes.

Les partenaires d’intégration

Il s’agit de faciliter les interconnexions entre les différents produits Atlassian d’une part, mais aussi avec des applications externes.
Installer et interconnecter des applications Atlassian chez un client sera plus facile. Intégrer une application tierce sera aussi possible et rendu plus facile grace aux nouvelles possibilités de JIRA, qui devient davantage une plateforme de services.
Concrètement :

  • Toutes les applications Atlassian (JIRA, Confluence, FishEye, Crucible, Bamboo…) deviennent interconnectables via les App Links ou OAuth et elles partagent des données. Par exemple, les builds Bamboo associés à un projet ou une issue sont visibles sur JIRA.
  • JIRA 5 propose maintenant une API REST complète: il est possible de faire beaucoup plus de choses sur les issues, dont la création. On peut donc déclencher la création d’issue depuis une application tierce.
  • Toujours via l’API REST, on peut créer un nouveau type de liens : les Remote Links. Avec les mêmes possibilités d’affichage que les liens standards, ces liens pointent vers une référence externe.

Les vendeurs de plugins commerciaux

Pour faciliter la vente des plugins commerciaux, deux annonces phares :

  • Le lancement prochain de l’Atlassian Marketplace (2012) entièrement dédié aux plugins commerciaux, afin d’augmenter leur visibilité par rapport aux autres plugins.
  • Le marketing par Atlassian ! Du fait des sorties plus fréquentes des nouvelles versions des produits et à cause de la pression engendrée sur les partenaires qui doivent se maintenir à niveau, il y a des récompenses pour les plugins rapidement à jour.

Par exemple, les plugins qui seraient compatibles avec JIRA 5 avant la sortie officielle (30 novembre prochain) profiteront des efforts marketing déployés par Atlassian.

Conclusion:

Il y eu beaucoup d’annonces et les efforts mis en place pour favoriser le travail et le développement de l’écosystème sont réellement impressionnants.
Et dernière chose : l’an prochain il y aura deux AtlasCamp ! Un en septembre comme chaque année à San Francisco et un second plus tôt les 22 et 23 mars en Europe ! L’endroit reste à choisir.