Administration JIRA déléguée à l’aide du Configuration Manager JIRA de Botron Software


Publié par
Rhianne MUIR

7 septembre 2016

Ce billet de blog a été rédigé par Botron Software, un fournisseur de solutions de gestion du cycle de vie des applications agiles qui permettent d’étendre les droits des utilisateurs et équipes dans JIRA. Dans cet article, nous allons découvrir comment le Configuration Manager pour JIRA (CMJ) de Botron aide les grandes entreprises à automatiser le déploiement de leur configuration JIRA en éliminant le fâcheux goulet d’étranglement lié à l’administration de projet effectuée par une seule personne.

Si vous êtes un administrateur JIRA dans une grande entreprise, il y a des chances que vous compreniez la souffrance d’être l’unique destinataire de toutes les demandes de modification de votre entreprise.

Si vous faite partie des milliers d’utilisateurs (de fait un client de l’administrateur) vous comprendrez aisément la douleur induite par  la notion de point de contact unique.

Déléguer l’administration de projet JIRA

Le Configuration manager pour JIRA de Botron Software donne des solutions directes à ces deux problèmes.

L’outil est utilisé par des grandes entreprises pour éliminer la contrainte de l’administrateur unique en implémentant un processus, très au point, de délégation de l’administration, tout ceci sans menacer l’état de votre serveur JIRA. Il permet :

– aux administrateurs de projets de développer des changements dans la configuration JIRA sur leurs projets,

– à tous les autres utilisateurs de tester et analyser les modifications dans le JIRA de production sans aucune conséquence directe,

– à l’administrateur JIRA d’être l’unique responsable qui possède les droits de modifier le serveur de production JIRA.

Cela signifie que l’outil facilite l’expérimentation indépendante de configurations JIRA au sein des différentes divisions d’une entreprise. Chaque entité peut utiliser JIRA selon ses propres besoins, avec à la fois les privilèges administrateurs et la possibilité de développer des workflows et des écrans pour leurs besoins spécifiques, en travaillant hors connexion.

Plus important encore, les configurations diverses de chacune des entités n’affecteront pas celles des autres. Une fois que la configuration finale sera éprouvée, l’administrateur JIRA la validera puis l’importera.

1

4 étapes simples pour déléguer l’administration de vos projets JIRA

Etape 1 : le bac à sable

Les utilisateurs lambdas (non administrateurs) disposent d’un environnement de test, appelé bac à sable, où il leur est possible de tester différentes configurations de projets. Dans cette cour de récréation, les administrateurs projet peuvent aussi faire tester les changements demandés par les autres utilisateurs, qui ont au préalable, ouvert des tickets JIRA décrivant leurs besoins projet.

 

Etape 2 : tests de validation

Les administrateurs projet utilisent CMJ sur le serveur de développement pour créer des projets tests qui contiennent les changements qui vont être déployés. Ce projet test sera ensuite attaché au ticket JIRA correspondant et déployé sur le serveur de tests, où les utilisateurs pourront tester eux-mêmes les modifications demandées. Cette étape peut être répétée jusqu’à ce que les utilisateurs soient totalement satisfaits du résultat.

 

Etape 3 : pré-production

L’administrateur JIRA utilise le projet test final configuré à l’étape 2 et le déploie en pré-production. À l’aide de CMJ, le projet test sera déployé sur le serveur de pré-production et analysé, il va rechercher les changements qui n’ont pas été prévus. Une fois l’analyse des changements et de l’impact des modifications effectuée, l’administrateur peut planifier le déploiement en production et préparer un plan de communication pour prévenir de la durée d’interruption de la plateforme .

Etape 4 : production

L’administrateur JIRA utilise CMJ pour déployer, tester et mettre en place les changements en production en confiance totale. Une fois cette étape terminée, le ticket JIRA correspondant est passé en statut « Résolu ».

2

Les avantages d’une configuration projet JIRA déléguée

À l’aide de CMJ, les administrateurs JIRA peuvent automatiser la plupart des processus en gagnant un temps précieux qui sinon serait passé sur des travaux annexes manuels. Il permet aussi d’éliminer le risque d’erreur humaine. L’outil apporte également une étude approfondie des modifications et impacts de ces dernières afin d’aider les administrateurs à anticiper leurs effets, et doncde prendre les bonnes décisions pour leurs serveurs et, par la même occasion, leur entreprise.